A propos du carnaval 2020

  • Le 26/05/2022
  • 13 commentaires

Coups de gueule et coups de coeur du carnaval 2020 en Guyane

Tl200112 grotet

Les notes de l'actualité du carnaval 2020, les projets et réalisations carnavalesques.

Distribution des prix

Publié cinq jours après la parade de Cayenne, temps de réflexion supérieur à celui du jury de l'agrégation, le classement des groupes de la parade de Cayenne publié sur le réseau social du CFCC (Comité des Festivals et Carnaval de Cayenne, résumé en "Comité Carnavalesque de Cayenne").

Les critères de classement ? Seul le roi Vaval les connaît.

Les groupes non affiliés au CFCC  concourraient-ils ? Seul le roi Vaval le sait. Dans cette liste, aucun groupe non affilié n'est primé.

Le jury ? Demandez au roi Vaval.

Les prix ? Trop de questions ... tuent les questions.

Déontologie ? Le 1er prix "sans instruments" ... le groupe du coordonnateur du CFCC, signataire de l'information sur le classement.

Conclusion ? KOUMAN ne participe pas aux concours

Pour en finir avec un carnaval qui n'est pas le plus long du monde.

Fin du carnaval de Guyane mercredi 26 février avec l'incinération du roi Vaval à la nuit tombée en place des Palmistes de Cayenne.

Le classement des prix attribués pour la parade de Cayenne devrait lui tomber ce jeudi. Une délibération plus longue que celle du concours de l'agrégation de Philosophie. KOUMAN ne participe pas à la la mascarade, KOUMAN défile dans la rue et cela suffit. Pourquoi KOUMAN ne participe pas aux concours dont les critères de classement sont inconnus ? Parce que le carnaval doit rester une fête populaire, pas un ersatz de compétition subventionnée par le denier public.

Les commentaires du bilan 2019 restent d'actualité. Consultez les et vous aurez le bilan 2020. C'est cela le carnaval, l'histoire qui ignore le passé, celle qui brûle son roi pour en désigner un autre l'année suivante. On prend les mêmes et on recommence, on rit et on en pleure. Le roi est mort, vive le roi !

P.S. Les dates du carnaval 2021 sont en page d'accueil du site. On peut toujours rêver comme on rêve que les critiques servent l'intérêt du tiers-état et pas seulement ceux de l'aristocratie ou des bourgeois.

A propos de la ligne droite des jours gras

A l'heure où est publié ce post, aucune information n'a filtré sur l'organisation des dernières heures du carnaval. La théorie des départs de carnavaliers à partir de 16h perdure.

Lundi : Les mariages burlesques sont des histoires de couples qui s'exposent en toute logique entre 16h et 18h dans la rue. L'usage montre qu'à 16h c'est un peu tôt et que 18h, c'est selon l'endroit où l'on se trouve sur le circuit.

Mardi : Reverrons nous le scandale de 2019 où le public nombreux a traversé le poste de contrôle  ... sans contrôle et le camion + les animateurs de la Kouyonade Mobile fouillés ? Les DJ, joyeux lurons responsables de la fête diabolique, seront ils obligés une nouvelle fois de jouer du zouk love pour calmer les voltigeurs violents puis d'arrêter la fête ? Les "inorganisateurs" décideront ils une nouvelle fois de retarder l'entrée de la Kouyonade Mobile pour permettre aux voltigeurs de semer le désordre en fin d'après-midi ? La Kouyonade Mobile propose de se mettre en place dès 15h pour un départ à 15h30. Les "inorganisateurs" préfèrent donner la place aux diables rouges quand ils arriveront puis aux voltigeurs. Après tout "mobile" pour "mobile"  ... La Kouyonade Mobile est partie à 16h et la fête a été faite.

Mercredi : Vaval meurt sur un bûcher à une certaine heure en attendant son retour en 2021. Le temps d'installer le bûcher, le temps éventuellement pluvieux, le temps de trouver les allumettes et c'en sera fini de la fête jusqu'à ... mi-carême, les soirées "hors saison"... Le carnaval 2020 fut beau,  vive celui de 2021 !

Où et quand ?

Ci-après les informations collectées dans la presse ou les réseaux sociaux. Vous souhaitez compléter, corriger, écrivez-nous.

- au Café De la Gare (CDG) tous les lundis de 20h à 1h, initiation aux danses de carnaval avec Nathalie Néron et tous les autres soirs de la semaine, d'autres ambiances, avec ou sans restaurant. Pa Gain Nom le jeudi, Dlo Coco le samedi, bal titane le dimanche de 20h à 1h (10 €).

- au T Louge, tous les mercredis du 04/12 au 19/02, cours de biguine mazurka de 20 à 22h (12 €) puis danse libre jusqu'à 1h (10€) avec les taxi-danseurs et les Ladies. A partir du 08/01, en live avec Les Chwitters mais aussi le vendredi Kanibal.

- au Moonlight : Lé Kanibal les mercredis de carnaval et  FBI les jeudis de janvier (10 €).

- au Golden tous les jeudis à partir de 21h, les Chwitteurs (le 9) puis les Blue Star (les 18, 23...)

- chez Polina tous les jeudis Yanebelbal avec la Banda Jankler. Cours de 21h à 22h puis danse jusqu'à 1h (entrée 12 €)

- au Break Club le vendredis galette avec Dlo Coco

- toutes les nuits "paré-masqué" du samedi soir à partir du 11 janvier, à Cayenne Chez Nana avec les Blue Stars et à Matoury chez Polina avec Pa Gain Nom et Karnivor et au Progt avec les Mécènes. Touloulous 15 € et cavaliers 18 €. A St Laurent au Camp de la Transportaion avec les Chwitteurs et N. Chauvet (18 €).

- Kourou, à la Matado, les Mécènes le 24 janvier (merci à Patrick pour l'info)

- Tololo à l'Oasis et Carnifluo au Grand Blanc le vendredi 7 février.

- Tololo le 14 février au Progt et le 21 février au Grand Blanc

- Ti Balcon dimanche 9, 16 et 26 février

- Face à face le dimanche 23 février au Grand Blanc

Les parades

- Mana : dimanche 26 janvier à 15h suivi du vidé avec Dlo Coco à 18h

- Sinnamary : samedi 1er février

- Montsinéry Tonnégrande : selon un flyer qui circule sur les réseaux mais que le site de la maire ne publie pas : vendredi 7 février 19h

- Macouria : samedi 8 février de 15h à 22h à Soula ou à Tonate

- Saint Laurent (15h à 20h) : dimanche 9 février

- Kourou : dimanche 16 févier

- Cayennne : dimanche 23 février (18h selon la mairie, 19h selon le comité organisateur)

- Saint Georges : lundi 24 février 

Les jours gras :

- Lundi 24 février : mariages burlesques

- Mardi 25 février : diables rouges

- Mercredi 26 février : en noir et blanc, incinération de Vaval

Les vidés : à partir de 7h du matin

- Route de Baduel à Cayenne les 19 janvier, 2 et 6 février

- Route de Montabo à Cayenne 16 et 23 février

A Saint Laurent :

- défilé le dimanche à 16h puis vidé jusqu'à 19h.

La grande mascarade de Cayenne

Selon le site internet de la mairie, ce devait être 18h/22h.

Organisé par le Comité, c'est devenu 19h/23h30.

En fait ce fut après le journal télévisé (encore lui !) jusqu'à pas d'heure.

Le plus étrange, ce ne sont pas les erreurs d'organisation traditionnelles pour ce type d'évènement annuel, c'est que les horaires des émissions de la seule chaîne de télévision locale, publiés sur les réseaux sociaux étrangers ou par les magasines hexagonaux donnaient l'information !!! Honte aux communicants (dont KOUMAN piégé) et surtout au Comité organisateur qui le savait puisqu'il a retenu le départ de la parade jusqu'à l'heure convenue.

Dommage pour les familles qui ont attendu longtemps jusqu'à épuisement des enfants ? Certaines étaient là avant 18h !!! C'est carnaval dans l'organisation qui a pourtant habillé de magnifiques robes et costumes les bénévoles (sur quel budget ?). Il y a même eu quelques échanges verbaux peu amènes tant l'incompétence, l'ignorance ou le mensonge sont flagrants.

Le rendez-vous était fixé à 18h. 

Heureusement que tout le monde n'est pas venu à l'heure parce que l'espace d'accueil des groupes est encombré de véhicules.

Heureusement parce que le programme arrêté par le Comité le mardi, modifié par on ne sait qui sans communication ne s'est pas déroulé comme prévu.

Kouman devait partir 3ème puis a été déplacé 5ème sans le savoir pour partir 1er derière le roi, la reine et les machins qui relèvent de l'avanie (staff de noir vêtu derrière une petite berline floquée, camionnette publicitaire sans aucune décoration, magnifique cheval vivant et sa belle troupe de guerriers, sponsor de malbouffe qui ignorait que le thème était "mille facettes" ...).

Anticiper n'est pas jouer

Publié en page d'accueil de ce site, l'information suivante communiquée à l'issue de la réunion d'organisation 5 jours avant la parade annuelle !

" Décidée par la "cellule du carnaval de Cayenne" réunie le 18 février, la parade de Cayenne débutera à 19h (rendez-vous 18h pour les groupes, avenue Pasteur près Mandela) dans l'ordre suivant :

1. cortège des partenaires / cortège de la mairie avec les miss, les mini-roi, mini-reine, les élus / associations

2. groupes affiliés dans l'ordre tiré au sort : Scorpions / Eruption / Kouman / Siliko / Frères de la Crick / Réno Band / Mayouri Tcho Neg / Turbulen's / Les Belles de la Madeleine / Chié Bann' /Energia Pura / Os Band / Les Vilains de la Madeleine / Koté Neg Kontré

3. groupes non affiliés (droit de participation: 40 €) / les chars fermeront la parade

Les prestations sur le tapis rouge (place des Palmistes) ne devront pas excéder 2 minutes."

Ci contre un autre programme transmis à certains mais pas à tous via les réseaux sociaux.

Au bilan, que retenir de cette parade de Cayenne ?

Comme d'habitude un public nombreux, beaucoup d'enfants de tous âges, venus admirer de beaux costumes imaginés par les groupes, frapper des mains ou chalouper en ryhme, chanter avec les carnavaliers.

Une organisation qui à force de se chercher s'est perdue. Il eut été si simple de prévoir longtemps à l'avance un déroulé consensuel (voir les dates du carnaval 2021 en page d'accueil), écrire un règlement concerté, faire adhérer tout groupe participant à une charte sans concession et laisser vivre les carnavaliers.

Des subventions publiques incitatives et non dispendieuses, transparentes donc publiées, fondées sur un projet contractualisé qui réponde à la question : que veut-on faire du carnaval de Guyane, une fête populaire gratuite ou un produit touristique de spectacle, éventuellement payant ?

Laissez nous vivre !

Pour le dernier défilé de rue (*), spontané, non organisé de Cayenne, une auto proclamée agent de la circulation des groupes dans la rue tente d'empêcher les groupes de défiler librement dans la rue. STOP !

RAPPEL : le carnaval de rue traditionnel de Guyane n'est pas une parade structurée où certains décident pour d'autres de la manière de s'amuser !!! La rue appartient à ceux qui s'amusent sous le masque. L'évolution du carnaval spectacle nécessite une professionalisation sérieuse.


(*) Les deux derniers dimanches de carnaval seront les parades de Kourou et Cayenne, c'est-à-dire des défilés structurés, organisés, médiatisés, subventionnés.

KOUMAN, groupe associatif défile dans la rue depuis 30 ans, assiste aux réunions d'organisation où l'association est invitée, constate que jamais aucun compte-rendu n'est publié, ne connaît même pas la liste des membres du Comité de Cayenne (malgré plusieurs interpellations, notamment écrites) et s'inquiète de sa survie face à l'inertie politique sur le devenir de la fête populaire.

C'est pourquoi KOUMAN s'insurge contre les roitelets du carnaval, l'absence de pilotage transparent de l'argent public ou la structuration erratique du spectacle gratuit. 

KOUMAN veut faire vivre un certain esprit de la fête populaire mais pas subir un devenir imposé par les braillards. La rue appartient à tous ceux qui se respectent.

Archive du dimanche 9 février

Arrête de ramer, tu es sur la plage ! 16h30, KOUMAN ouvre la rue, Koté Neg Kontré double, des centaines de Neg Marron suivent. Beaucoup ne les verront pas faute d'arriver suffisamment tôt. Au deuxième tour, le président du Comité de Cayenne distribue l'eau aux carnavaliers tandis que sa troupe vêtue de t-shirt "Staff, Organisateur suprême..." constitue au loin le plus gros goupe statique déguisé de la journée (après les hommes en bleu toujours omniprésents dans cette fête policée). Une organisatrice autoproclamée s'interpose devant KOUMAN pour interdire de doubler un groupe qui piétine. Dans son t-shirt "chef", fâchée d'avoir été ignorée par KNK ou IJAKATA qui ont déjà doublé, Madame veut régler la circulation !  KOUMAN doit rester derrière et piétiner car Madame en a décidé ainsi ... même si Madame ignore que le carnaval de rue est une cavalcade de joyeux drilles pas une parade spectacle. 30 ans que KOUMAN défile tous les dimanches dans la rue et parade une fois par an dans Cayenne. Madame ira ronger son frein, KOUMAN double.

Est-ce la consigne du Comité de Cayenne pour un nouveau carnaval spectacle et touristique rêvé par les politiques ? Celui qui laisse les enfants à 21h dans la rue, encadrés par les véhicules des hommes en bleu et noir. La nuit est pourtant tombée depuis deux heures mais pas les masques. Les derniers groupes à  parader ont laissé les rues mal éclairées aux hommes en bleu et noir qui n'ont pas défilé. Le Cayenne sombre qui fait fuir les familles s'anime.

Complicité ? Connivence ? Impéritie ? 

Moi Je !

En réunion hebdomadaire d'organisation du carnaval de rue de Cayenne de ce mardi 4 février, il est demandé aux groupes marcheurs, chanteurs, aux touloulous sales, aux carnavaliers spontanés qui viennent défiler pour s'amuser et amuser le public ... d'être là dès 16h (?) afin de laisser ensuite le circuit policé aux groupes à chogéraphie qui assurent le "spectacle". Est ce cela le carnaval de Guyane ? NON !

Surtout quand le dimanche 2, les barrières d'accès à l'avenue L. Héder n'étaient pas encore enlevées à 16h30.

Pour l'auditrice "arrivée en retard" qui a demandé dans une émission de radio que les groupes paradent et assurent un spectacle sans doubler et en marchant plus lentement, rappelons que le carnaval guyanais de rue est historiquement une fête populaire dominicale non structurée, même si les masques doivent tomber à 18h (article 2 de l'arrêté du 22 janvier 1885).  L'évolution "spectacle" en parade musicale chorégraphiée est un choix de certains groupes, spectateurs et organisateurs. A quand un circuit sécure et payant, avec option replay pour ceux qui arrivent tard, encourageant les enfants scolarisés à rester tard dans la rue ?

Archive du dimanche 2 février

Magnifique journée ensoleillée. Le plot en béton qui a causé la chute d'une carnavalière est toujours là  ...

Bientôt il fossilisera ou entrera en collection avec ses tâches de sang coagulé.

Suggestion : l'enfouir dans un trou des trottoirs de la ville.

Petite remarque perfide : le lundi n'est pas férié et les enfants ont école, parfois dès 7h.

Grande remarque carnavalesque : les cavalcades de rue ne sont pas des parades. Défiler dans la rue consiste à  aller / venir / doubler / courir / rire / interpeler le public libre de participer. Parader consiste à  présenter un spectacle organisé, pour l'instant gratuit, au public spectateur.

Archive du dimanche 26 janvier

Mercredi 22 à  18h : distribution des bouteilles en plastique d'eau aux groupes pour ... les défilés du dimanche suivant. 2 défilés ont déjà eu lieu. Il n'en reste que 4 à Cayenne puisque la concurrence de la parade de Kourou génèrera la fuite des artistes. Dommage que des glacières à  roulettes ne soient pas également fournies ...

Samedi 25 : avec un mois de retard, la CTG joue au Père Noël : distribution surprise de subventions. KOUMAN "récompensé" pour avoir satisfait aux critères d'attribution apprécie. Suggestion : publier la liste de tous les bénéficiaires de "subvention Carnaval" pour éviter les débats polémiques déplacés.

Dimanche 26 : il aurait pu pleuvoir, il n'a pas plu. Les amoureux du carnaval populaire le savent. Par contre faute de trottoir piéton, un gougnafier d'automobiliste a délibéremment foncé dans une flaque d'eau pour baptiser les innocents. Si la bêtise est humaine, certains en sont coupables. Sous la pression de carnavaliers mécontents des diktats policés, les portes de la rue Mandela se sont réouvertes. Dès 16h, n'en déplaise aux esprits chagrins, le public est là. Cayenne "traditionnel" avait des airs d'ignorance ou de rebellion. Chronique d'une mort programmée.

Archive des dimanches 12 et 19 janvier

Faut il en rire ou en pleurer ?

Dimanche 12 : lacrymogènes sur les spectateurs. A défaut de pleurer de rire, ce premier défilé dominical sera l'occasion de consommer les stocks importés de bombes hexagonales. On prend les mêmes et on recommence. Pas de communication, pourtant le public est là, certains arrivant si tardivement que presque tous les groupes sont déjà  partis. Attention, il est interdit de boire modérément de l'alccol dans la rue mais il peut être consommé dans les débits de boisson.

Dimanche 19 : les groupes affiliés sont refoulés à 500 mètres vers l'entrée des sans grade tandis que d'autres bénéficient des privilèges de l'entrée des artistes. Diviser pour mieux régner. Le roi Vaval connaît la musique mais les organisateurs ne connaissent pas les chants. Pas d'abri, pas de toilettes (les messieurs se soulagent dans les rues transversales) mais de l'autorité ! 

Dorénavant, "pour mieux gérer la circulation" les groupes entreront sur le circuit policé par l'avenue Pasteur. Dommage qu'en terme de circulation, il n'y ait pas de trottoir et quand il y en a un il soit encombré de bloc de béton (ou percé de trous donnant un accès direct aux odeurs d'égouts dans la ville) qui a entrainé la chute d'une carnavalière le dimanche 12 ayant nécessité l'intervention des pompiers ! A part cela, tout va bien dans le meilleur des mondes... (Consultez absolument le lien sur Wikipédia qui préfigure le devenir du carnaval de Cayenne)

 

 

Pour les beaux yeux

de touloulou

 

 

 

le cavalier s'apprête.

 

Le mystère accompagnera le carnaval de Guyane

 

 

 

 

 

 

 

sur toute la saison

et en tous lieux.

Touloulou à l'Unesco ou à l'Université ?

A la veille du carnaval 2020, la question se pose toujours : où seront les touloulous ? Certains espèrent les voir inscrit(e)s au patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO. D'autres objectent qu'elles (!) seront plus sûrement dans les Universités ou les défilés de rue du week-end.

Les premiers s'activent au sein de l'ORCG (Observatoire Régional du Carnaval Guyanais fondé en 2014). En 2018, une délégation se rendait à Binche (Belgique) dont le carnaval est inscrit au patrimoine de l'UNESCO. Début novembre 2019, le journaliste béninois Charles Dossou-Ligan était invité en Guyane. Vingt Guyanais partent au 10e Festival des masques culturels et rituels du Bénin en décembre. "Entre le Bénin et la Guyane, un pôle culturel se crée et devra perdurer". (France-Guyane). France-Bénin est le volet international de la démarche (invitée de Guyane 1ère). Une pétition a même été lancée sur internet pour soutenir l'initiative.

Les seconds observent cette opération initiée depuis 2017 et ... attendent de voir. Sur le site de l'UNESCO, depuis 10 ans, un seul carnaval français a été inscrit à l'inventaire. Sur le site du ministère de la culture trois projets guyanais sont enregistrés et plus de 400 sont potentiellement concurrents "du /de la" touloulou pour cette inscription. La certitude immédiate est donc que les touloulous seront au rendez-vous du carnaval 2020 dans les Universités du samedi soir ou des défilés de rue du week-end.

Dernière nouvelle à Cayenne

La mairie de Cayenne a publié le 4 novembre 2019 sur son site internet LE communiqué confirmant les dates du carnaval 2020 dans la ville capitale. Bientôt chacun (essentiellement les organisateurs d'activités lucratives et festives) aura transmis son programme des animations dans la cité.

SVP "les organisateurs". Ne commettez pas l'erreur de publier des flyers et sur le net un programme inexact, comme l'a fait l'an dernier le CTG. Parce que l'erreur est humaine et l'avenir seulement probable, corrigez les éventuelles anomalies quand on vous le signale, une fois, deux fois ...

et

décidez clairement où arrivera le roi Vaval. pas comme l'année dernière où la communication dans la presse écrite du jour (!) ne correspondait pas à la réalité.

Musée du carnaval à Salvador de Bahia

La guerre ou la concurrence des dancings à Cayenne ?

Dernière nouvelle, trois universités accueillont à Cayenne les touloulous et cavaliers du samedi soir, à partir du 11 janvier, par ordre alphabétique : Nana avec les Blue Stars, Polina avec Pa Gain Nom et Karnivor et le PROGT avec les Mécènes.

Dans la presse, cette information commerciale :"... les places de parking VIP seront en vente à partir du 18 novembre prochain et il y a déjà des réservations".

Calendrier et dates du carnaval 2020

L'Epiphanie, c'est le 6 janvier. En toute logique, les sept dimanches du carnaval 2020 sont :

-12, 19 et 26 ("Costumes traditionnels" à Cayenne) janvier 2020

- 2, 9 (sortie des Nèg Marrons à Cayenne), 16 (parade de Kourou en rouge et or) et 23 février (parade de Cayenne sur le thème "Carnaval aux mille facettes") 2020

- jours gras les 24 (mariages burlesques), 25 (diables rouges) et 26 (incinération Vaval) février 2020

- parades d'Iracoubo, Macouria, Mana, Saint Laurent du Maroni, Saint Georges, Sinnamary ?

Le carnaval des écoles de samba​ de Rio de Janeiro du 21 au 29 février 2020 est en vente sur internet et dans les agences de voyage. ​ Celui des foliões (carnavaleux) de Salvador de Bahia  fera pular (danser) deux millions de personnes du 19 au 25 février 2020.
 

KOUMAN fête ses 30 ans de défilés et parades.

Toutes les fusées ne partent pas à l'heure

Alors que les carnavals 2020 de Rio ou de Salvador vendent depuis plusieurs mois sur internet des forfaits transport, logement, spectacle, le site du Comité du Tourisme de la Guyane (CTG) n'affiche les dates du carnaval 2020 qu'en octobre / novembre (https://www.guyane-amazonie.fr/le-carnaval-de-guyane). Certains ont l'heure, d'autres ont le temps.

Si le choix stratégique de ne plus promouvoir le tourisme guyanais à partir du carnaval se comprend (campagne publicitaire onéreuse pour de faibles retombées), ce n'est pas une raison pour ignorer ce phénomène sociétal fédérateur. Il appartient aux responsables politiques de fédérer l'activité économico-culturelle et aux acteurs subventionnés de se professionnaliser. Où en est on du bilan du carnval 2019 ? Quelle commune, quel comité a publié ses projets ? Qui a répondu aux invitations à publier sur ce site ses dates ?

Pour comparaison, le carnaval de rue de Salvador de Bahia, c'est 2 millions de carnavaliers, un véritable musée en activité (https://www.salvadordabahia.com/casa-do-carnaval/), des orchestres dans la rue toute l'année (... et des billets d'avion Aller/Retour Macapa-Brasilia-Salvador à 185 €).

30 ans de défilés carnavalesques

Sous l'autorité éclairée du Président, KOUMAN a arrêté le 26 mai 2019 son programme des défilés 2020, conformément à l'esprit festif (commémorer les 30 ans de l'association carnavalesque), la volonté de porter la tradition du carnaval de rue (faire vivre les costumes du "tan lontan", authentiques ou actualisés) et créer à moindre coût des costumes de défilés ou de parades (recycler, innover, fabriquer ensemble en atelier).

Sous réserve de surprises traditionnelles, le projet associatif aura la forme suivante. Pour plus de détails ... rejoignez l'association ou venez nous voir dans la rue.

- dimanches 12 - 19 et 26 janvier, 2 et dimanche 9 février 2020 : patchwork de personnages du carnaval traditionnel, patchwork de costumes des parades passées, défilé avec un costume traditionnel unique à Cayenne le 26 janvier ...

- dimanche 18 février 2020 : parade de Kourou aux couleurs choisies par le comité kouroucien rouge et or

- dimanche 23 février 2020 : parade de Cayenne dans le thème choisi par le comité cayennais réuni le 12 juin : "Carnaval aux mille facettes".

A propos de la sérénité du carnaval

KOUMAN a participé à 10 défilés de rue ou parades en 2019. Aucun voltigeur indésirable ne s'est agité derrière le groupe, pas de service d'ordre pour accompagner KOUMAN. Conformément à article 2 de l'arrêté municipal du 22 janvier 1885 "Il est interdit de paraître sous le masque ... après 6 heures du soir", KOUMAN et sa vingtaine parfois trentaine de carnavaliers masqués a pourtant assuré deux tours de circuit contraint chaque dimanche, derrière sa banderole, au son des tambours et en chansons.

KOUMAN accueillera à nouveau en 2020 des jeunes filles et garçons de la PJJ sous le masque qui pourraient donner des leçons de savoir vivre et parler à certains. Merci les jeunes pour votre fraîcheur et votre optimisme.

La doyenne de KOUMAN dans son costume de touloulou aura 87 ans en 2020. Le doyen, parfois à la banderole, souvent avec les musiciens, aura 81 ans. Merci les moins jeunes pour votre mémoire et votre entrain.

actualité blog carnaval

Commentaires

  • Eudo
    • 1. Eudo Le 12/02/2020
    Bonjour
    Cest a quelle heure la parade a kourou le 16 svp?
    • kouman
      • koumanLe 14/02/2020
      A partir de 15h sur l'avenue des Roches, départ au rond point "près de la plage," arrivée au parking "près de l'embarcadère pour les iles". Si le départ est à 15h la première arrivée se fera une bonne heure plus tard. La parade sera probablement télévisée donc le rythme d'avancement des groupes imposé par "l'organisation".
  • Annette
    • 2. Annette Le 15/11/2019
    3 Dancing pour les bals paré maské de 2020
    Touloulou touloulou touloulou
  • Lalsie emrick
    • 3. Lalsie emrick Le 10/11/2019
    Bonjour,

    Félicitations à vous pour la petite communication des dates pour les prochaines périodes carnavalesques 2020.
    Et je tiens à préciser que KOUMAN marquera une année exceptionnelle en 2020 en l’honneur de ces 30 années de défilés.
    Félicitations à tous.

    À ne pas rater !!
    • kouman
      • koumanLe 15/11/2019
      Merci Emrick. KOUMAN portera la fête dans la rue. C'est promis.
  • maelle
    • 4. maelle Le 07/11/2019
    j'aime tout
    • kouman
      • koumanLe 07/11/2019
      Merci Maelle, rendez-vous dimanche 7 janvier sur l'avenue Léopold Héder vers 16h30 pour le premier tour de circuit 2020 à Cayenne.
  • maelle
    • 5. maelle Le 07/11/2019
    j'aime les pattes aussi
  • maelle
    • 6. maelle Le 07/11/2019
    je vous aime tous
  • Laures
    • 7. Laures Le 06/11/2019
    Kouman dans les starting-blocks
    Des sourires de la danse des chants de la musique et surtout de la bonne journée humeur
    Article super
  • FABRICE FREAU
    • 8. FABRICE FREAU Le 06/10/2019
    Bonjour
    Nous souhaiterions rendre visite à notre fille qui vit à Cayenne en janvier 2020. Et profitez de cette belle fête de carnaval que vous proposez. Pouvez vous nous indiquer les jours où il serait préférable pour nous de venir en Guyane pour profiter pleinement de cette grande fête ?
    Merci de votre réponse par mail
  • Le Galliot
    • 9. Le Galliot Le 17/08/2019
    Bonjour,
    J’aimerais m’assurer de la date de la parade de Kourou car votre site indique le dimanche 18 février 2020 ; je pense que c’est plutôt le dimanche 16 février. Merci de me confirmer par mail.
    • kouman
      • koumanLe 03/09/2019
      Merci de votre vigilance. C'est bien le dimanche 16 février à Kourou en rouge et or.

Ajouter un commentaire