A propos du carnaval 2019

  • Le 26/05/2022
  • 0 commentaire

Coups de coeur et coups de gueule du carnaval 2019 en Guyane.

Tambour bidon

Tanbou ka fè gran son pas so andidan vid.

Si cela peut servir et inspirer les organisateurs
du carnaval 2020 en Guyane ...

Foi de touloulou, qui m'aime encore ?

Le carnaval 2019 a vécu avec son lot de satisfactions, de bonheurs, d'éclats de rires mais aussi de frustrations et de questionnements. Attendons la publication de bilans pour constater, comprendre et préparer la saison 2020 (calendrier publié ci-après). Déjà, certains groupes ou responsables de groupes ont annoncé qu'ils jetaient l'éponge. Attendons ...

KOUMAN continuera de vivre sa vie pour faire de ses 30 ans de défilés et parades en Guyane, en 2020, une nouvelle saison carnavalesque de joie partagée. Qu'il pleuve, qu'il vente, KOUMAN, ignorant des polémiques et indifférent aux mesquineries, sera dans la rue et continuera son blog vérité. Un costume différent chaque dimanche, sa musique de tambours et ses chants traditionnels, derrière une banderole ...

Tiens, au fait, pourquoi plus aucun groupe (sauf la banderole KOUMAN), libre, sponsorisé, subventionné ou primé, n'affichait son soutien à l'inscription du touloulou au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco, pourtant inscrit au patrimoine français ? Question ...

Une organisation qui se cherche

Chronologie et extrait d'une organisation qui se cherche :

31 janvier 2018, à la demande des autorités touristiques, un devis pour une prestation à l'aéroport est envoyé

La prestation est réalisée, une image est sur ce site

13 septembre 2018, un rappel pour non paiement de facture est effectué

Il n'y a plus d'interlocuteur. L'impéritie serait-elle au pouvoir ?

30 janvier 2019, l'association est à nouveau sollicitée pour une communication gratuite d'images

KOUMAN joue le jeu de la promotion du carnaval traditionnel en Guyane et donne des photographies

13 février 2019 (réponse à faire pour le 14 !), une nouvelle demande de devis pour le même aéroport est reçue

Le courriel est envoyée par une "Assistante Apprentie au Service Technique". Personne ne se mouille

14 février 2019, une réponse polie et conditionnée est transmise : "payez d'abord, on en discute après"

Sans surprise, aucune suite, aucune attestation de réception ... et aucun paiement bien sûr

13 mars 2019, l'élue en charge de la culture est interpelée. Peut-être pourra-t-elle faire bouger les choses ?

26 mars 2019, le compte courant de KOUMAN est crédité.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? C'est carnaval.

Rendez-vous en 2020 pour la 30ème année de KOUMAN dans la rue et pourquoi pas à l'aéroport ?

L'incroyable parade de Cayenne du plus long carnaval du monde

Quel intérêt de s'exprimer sur l'inscription de groupes uniquement pour les parades et leurs prix, la présence de véhicules en circulation dans la zone de regroupement avant le départ, le changement dans l'ordre de passage des groupes et surtout l'arrêt de la dernière parade pendant une bonne demi heure, le temps ... du Journal télévisé (!). Personne ne comprend rien, les tambours s'essoufflent, les gorges des chanteuses sont sèches, le public s'indispose. La parade de Cayenne est unique ... au monde !

Juste pour information des organisateurs, l'Epiphanie en 2020, c'est le 6 janvier. En toute logique, les sept dimanches de carnaval seront :

-12, 19 et 26 ("Traditionnel" à Cayenne) janvier 2020

- 2, 9 (sortie des Nèg marrons ?), 18 (parade de Kourou ?) et 23 février (parade de Cayenne) 2020

- jours gras les 24 (mariages burlesques), 25 (diables rouges) et 26 (incinération Vaval) février 2020

Allez, allez, le carnaval, ce n'est pas sérieux, mieux vaut en rire

Parade de Cayenne du 3 mars

Mardi 26 février, le comité organisateur "tire au sort" l'ordre de passage des groupes ... membres du Comité de Festivals et Carnaval de Cayenne (CFCC). KOUMAN sera 11ème. Cela signifie que KOUMAN partira de jour (le 1er groupe est prévu à 17h) et pourrait terminer de nuit (si retard, si lenteur, si ...). Les groupes extérieurs passeront plus tard donc de nuit. S'ils n'ont pas prévu d'accessoires lumineux, il leur reste quelques jours pour le faire Ce principe permet en théorie de limiter les reproches faits par les absents à la réunion d'organisation sur leur positionnement. Il est par contre absurde en terme d'organisation de spectacle. Un groupe chanteur coincé entre deux grosses fanfares musicales est inaudible. Un groupe à petit effectif, sans chorégraphie, coincé entre deux grosses formations de majorettes, est invisible. Heureusement, le comité organisateur a prévu que les groupes peuvent interchanger l'ordre. En d'autres termes, l'organisation est inorganisée, ce qui énerve beaucoup la mairie de Cayenne qui arrive au dernier moment pour pimenter la sauce. Pourquoi réfléchir en amont quand tout peut de décider au dernier moment ? C'est carnaval ...

A propos des parades

Atelier collevtif
Peinture paille

KOUMAN est un un groupe de rue, issu de la tradition populaire. L'esprit de l'association est de faire vivre les personnages du carnaval d'antan avec des créations modernes. KOUMAN n'est pas une fanfare, une clique, des majorettes qui paradent.

KOUMAN ne participe pas aux concours.

C'est tout l'objectif de ce blog, transmettre et éduquer : accompagnateurs de parade confondant autoritarisme individuel et intelligence collective, commentateurs des médias qui voient avec leur bouche, public qui découvre ou redécouvre, enfants avides de savoirs sérieux.

KOUMAN aura participé à 10 carnavals de rue ou parades en 2019. Cinq défilés à Cayenne (au moins deux tours de circuit ont été assurés) et cinq parades à Matoury (qui a écouté les groupes pour son organisation), Sinnamary (rendez-vous 12h30, retour 21h et un accompagnateur interventionniste), Macouria (rendez-vous 11h45 pour un départ à 16h15 ... et un intervenant intrusif sur le circuit), Kourou (généralement bien organisée mais fatigante sous le soleil pour les carnavaliers) et Cayenne (mi-jour, mi-nuit, on ne sait jamais comment "s'accessoiriser").

Aucun voltigeur indésirable ne s'agite derrière le groupe, pas de service d'ordre pour accompagner KOUMAN, IJAKATA, KOTE NEG KONTRE, OS BAND, SCORPIONS, SILIKO... qui ouvrent la rue, marchent au pas cadensé, assurent souvent deux tours de circuit avant la nuit. Pas besoin de savoir lire entre les lignes pour interpréter l'arrêté municipal du 22 janvier 1885 précisait dans son article 2 "... Il est interdit de paraître sous le masque ... après 6 heures du soir...".

Adultes responsables, jeunes engagés pour le plaisir de partager ensemble la fête, pas besoin non plus de garde-chiourme nostalgique du temps jadis pour nous polluer l'environnement gestuel et musical du carnaval de rue. Après plus de 300 défilés dans les rues de Guyane, KOUMAN prétend savoir défiler avec et parmi les autres groupes. Alors les matons interventionnistes, laissez nous vivre !

Circuit de la parade de Matoury

A la réunion d'information du 31 janvier sur l'organisation de la parade du Matoury du 3 février, le programme ci-contre est distribué avec un plan satellite du parcours d'1,4 km (5 photos dont la 2ème image. Comme c'est tout droit...).

 

Programme Matoury
Matoury tout droit
Matoury par kouman

Suggestion de communication : un plan extrait du site français gratuit "Géoportail" aurait donné ce que KOUMAN distribue à ses membres (3ème image réalisée simplement avec un smartphone). Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? C'est carnaval ... Allez sur Géoportail, vous découvrirez la Guyane satellisée grâce aux caméras et appareils photos placés en orbite depuis le Centre Spatial Guyanais (CSG) de Kourou.

Jeu de mains, jeu de vilains

 

 

Lu dans le quotidien local du 22 janvier :

"Carnaval : que faire contre les violences ? ...

Jusque-là, tout se passait bien ! ...

Avant que les voltigeurs ne ternissent la fin de la parade cayennaise dimanche..."

 

Partition à plusieurs mains

Atelier190123 sept mains

 

Dans le carnaval guyanais traditionnel, les cavalcades de rue  ne sont pas des parades et les carnavaliers qui portent le masque ne sont ni des orchestres, ni des majorettes.

Les enfants savent que les mauvaises copies sont toujours mal notées.

"A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire" (Le Cid - Corneille).

Atelier de création du mercredi 23 janvier

Dimanche 20 janvier

Sassa (hoaxing huppé) à la calebasse

Il y avait pourtant du soleil, de la musique, des déguisements, des familles avec des enfants joyeux, des gradins pour s'asseoir sur la place des palmistes.

Il y avait aussi beaucoup de gendarmes mobiles déguisés en uniforme noir de combattant qui tenaient le pavé. Leurs véhicules en travers des ruelles perpendiculaires dissuadaient l'envahisseur potentiel. Tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Une dizaine de groupes ont animé la rue, certains dès 16h, d'autres avant 18h. Au début, c'est le carnaval de rue. Ensuite cela devient un succédané de parade, un erzatz de carnaval populaire. Le public faisait la queue aux portiques de sécurité à 17h30.

Quelle drôle d'idée de venir si tard quand on sait que le 2ème tour de circuit va être perturbé par les embouteillages de groupes. Certains dont KOUMAN quitteront le circuit et rentreront chez eux terminer la fête. Ce public retardataire ne verra rien de ce qui subsiste du carnaval traditionnel.

Pendant ce temps, la place des palmistes s'anime des violences urbaines. Quel gâchis !

Dimanche 13 janvier

Extraordinaire dimanche d'ouverture du carnaval à Cayenne. Le soleil brille, il fait beau. Le public est là, il attend le roi Vaval !

Annoncé dans la presse heddomaire de ce jour et sur les sites internet non administrés à Cayenne mais aussi, en même temps à Kourou par les médias radio télévisés, Vaval n'en fait qu'à sa tête de droit sidéral donc divin. Pourquoi ouvrir les festivités à Kourou le samedi comme prévu puis défiler à Cayenne le dimanche comme annoncé alors que le bas peuple est en week-end ?

Le machin organisateur parle de "problème technique". Les gilets jaunes n'y croient pas, voilà pourquoi on les verra dimanche dans les rues de Cayenne déhambuler au son des tambours. Autant en rire !

Le public nombreux, presque aussi nombreux que les forces de police et de gendarmerie mobile qui quadrillent le circuit de fête, se contentera de la cavalcade de cinq groupes dont un réussira le tour de force de créer un embouteillage. Ce sera l'occasion pour KOUMAN et Siliko de doubler par une rue parallèle exclue de la fête et triste comme un dimanche sans roi. Tant pis pour le droit, la règle, "l'organisation", l'autorité ... Tant mieux pour celles qui nous applaudiront de leur balcon comme au temps jadis. Le thème du jour de KOUMAN n'était il pas "Tan lontan" ?

A Cayenne

Le plus long carnaval du monde sera vraiment long cette année puisqu'il s'étale sur 8 dimanches plus les "jours gras". Les premiers groupes démarrent vers 16h (le Comité de Cayenne parle de mise en place dès ... 15h mais là c'est surtout ... la fermeture du libre accès au circuit). Soyez là pour les encourager, photographier, applaudir, moquer, rigoler

Quelques groupes assurent deux tours du circuit : départ boulevard Mandela - avenue Héder - place des Palmistes - avenue Lalouette - retour Mandela. Ne soyez pas surpris s'ils jouent des coudes pour avancer, doublent sur les trottoirs ou déhambulent hors circuit réglementé dans les rues de traverse.

Inutile de vous agglutiner sur l'avenue Héder, vous verrez mieux sur l'avenue Lalouette et pouvez même vous asseoir place des Palmistes. Comptez minimum 45 minutes le tour complet, au pas cadensé, "quand la musique est bonne". Notez que les carnavaleux se taisent le long de la cathédrale et s'étonnent de la tristesse de la devanture du Comité du Tourisme de Guyane.

Mouvman Papiyon

Où et quand

Cayenne, premier groupe vers 16h, dernier avant 18h.

Dimanche 13 janvier : arrivée du roi Vaval à ... Kourou

Un roi fait ce qu'il veut, ne respecte pas le programme ... Samedi ? Ce fut dimanche. Cayenne ? Ce fut Kourou.

Dimanche 20 janvier : défilé à partir de 16h à Cayenne

Dimanche 27 janvier : défilé en costumes traditionnels

Samedi 2 février : parade d'Iracoubo

Dimanche 3 février : à partir de 16h, défilé à Cayenne,

et parade de Matoury (départ Barbadines)

Samedi 9 février : parade de Sinnamary (15h30)

Dimanche 10 février : défilé à partir de 16 h

Samedi 16 février : parade de Macouria (ZAC de Soula)

Dimanche 17 février : sortie de centaines des Nèg' marrons

Dimanche 24 février : parade de Kourou (détail en mairie)

Dimanche 3 mars : grande parade de Cayenne en semi nocturne

Lundi "gras" 4 mars : mariages burlesques

Mardi "gras" 5 mars : djab' rouj avec le public en... rouge bien sûr

Mercredi "des cendres" 6 mars : incinération de Vaval

Mais aussi

le reste de la semaine,

pour les inconditionnels, les courageux, les joyeux drilles, les danseurs, les festifs de l'ile de Cayenne, les touloulous, les tololos :

- les universités du samedi soir, chez Nana avec les Blues Stars ou au PROGT avec les Mécènes . Animation de Cayenne : voir le site de la mairie.

- les mercredis avec les Chwitteurs au T Lounge

- les jeudis du carnaval au Café de la Gare avec la Banda Jankler, au Moonlight avec FBI ou au Golden avec les Blues Stars

- et vendredis avec Dlo Coco au Break Club.

D'autres dates ponctuelles complètent ce programme hebdomadaire : Zulemaro avec les Blues Stars et Mécènes, Jet Set avec Karnivor, Ti Balcon Tololo Karnivor, Grand Hôtel Soyana Karnivor, Oasis Blues Stars, La péniche avec les Rekins Karnivor, le Grand Blanc face à face Blues Stars Mécènes, PROG rencontre Blues Stars Karnivor...

Ecoutez les radios et la télé locales et consultez la presse papier ou numérique locale qui devraient centrer leur actualité sur le carnaval jusqu'au 6 mars 2019.

Mieux vaut en rire

Sur le site du Comité du Tourisme de la Guyane, l'intégralité des programmes en communes, sous réserve des coquilles qui donnent du charme à ce document coloré, un peu lent à télécharger :

- Parade de Cayenne, ville "capital"  ? Au sens de ville "patrimoine" ou de ville "clef"... du carnaval ?

et cela n'est pas la faute du CTG : arrivée du Roi Vaval le 13 à Cayenne alors que ce sera finalement à ... Kourou 

- Election de la reine du carnaval de Guyane à Rémire Montjoly, le vendredi 18 janvier ou le samedi 19 janvier ?

- Parade de Macouria : 9 (en même temps que Matoury) ou 16 février ?

C'est confirmé le 16 février à la Zac de Soula (après avoir fluctué dans le calendrier)

et le 3 février à Matoury des Barbadines vers le marché.

Ce serait bien de tenir compte de ces informations pour mettre à jour ce flyer de communication internationale

C'est carnaval, se moquer des autres, c'est aussi rire de soi !

Sur le site de la mairie de Cayenne, un arrête municipal relatif à l'interdiction des pétards

C'est moins coloré, pas daté/signé mais explicite "... il est formèlement interdit d'éclater des pétards sur la voie publique ... sous peine de sanctions prévues à cet effet ..."

Carnaval, faites la fête, pas la guerre !

et d'autres arrêtés municipaux dont un "temporaire" relatif au carnaval 2016 sur la même page que celui en date du 26 janvier 2017 relatif aux "voltigeurs" en attendant celui de 2019.

Côté organisation

Os Band

6 décembre, Mme le maire de Cayenne, confirme le renouvellement de l'organisation 2018. Dommage que l'information soit tardive. Rendez-vous en avril pour un bilan et une première réflexion sur le carnaval 2020 ? Dommage aussi que certains égos soient plus agressifs que constructifs dans les réunions préparatoires. Cela ne fera pas décoller le carnaval, surtout sans ordre du jour, compte-rendu ou document d'appui. Pas sérieux, effet carnaval ?

13 décembre, le CFCC se réunit pour finaliser le programme 2019 à Cayenne. 14 groupes présents, 1 excusé sur 21 membres. Le circuit est "sécurisé" à 15h, les groupes viennent quand ils veulent. C'est la liberté derrière les barrières gardées par la police ou gendarmerie (premiers groupes vers 16h : Kouman, Ijakata, Os Band, Siliko ... Grosses formations avant 18h). Le 11 janvier, dernière réunion "préparatoire" (Vaval n'est pas arrivé le samedi mais le dimanche à Kourou donc ne viendra pas à Cayenne contrairement à tous les programmes publiés. Carnaval ...).

17 janvier, c'est officiel, le maire de Matoury confirme avoir validé en novembre sa parade "mutualisée avec Cayenne" pour le 3 février. Bravo la coordination.

Pour mémoire, avait été publiée en novembre une proposition contrainte de sécurité et de coût, rejetée par les groupes de rue, défenseurs des cavalcades festives dans la ville. Les commentaires en sont la réaction.

Petit conseil aux voltigeurs

petit Neg Marron perdu

(*) En ces temps de froidure, sauf sous les tropiques, une astuce pour gagner de l'argent en s'amusant :

1) constituer une association. Il suffit de 3 membres (président, secrétaire et trésorier) et se déclarer aux autorités

2) s'affilier au CFCC (cotisation annuelle 80 € début janvier)

3) défiler le dimanche à Cayenne. Pas besoin de costumes coûteux ni de musique orchestrée. Un vieux pyjama ou Tshirt, un grimage de boue ou de charbon ... et des chants rigolos. C'est carnaval ! Chaque dimanche vous rapportera une prime d'assiduité de 50 €. Deux sorties et vous commencez à gagner de l'argent. Pas belle la vie ? 

C'est mieux que de voltiger pour rien ...

Petit rien deviendra grand

carnaval actualité blog

Ajouter un commentaire